Clarisse Fresneau (Kim-Anh)

Heureux mélange de deux continents, Clarisse Fresneau doit l'Asie à sa mère et l'Europe à son père. Le 17 avril 1966 accueille près de la frontière allemande un petit bout de femme qui n'aura de cesse de voyager aux quatre coins du monde. Son périple commence au Cambodge avant de se poursuivre au Vietnam, en Grèce, au Zaïre, en Irak et au Venezuela d'où elle puise son inspiration.

Sa sensibilité artistique s'exprime très tôt à travers ses poèmes. A 9 ans elle compose sa première chanson, s'accompagnant seule au piano. C'est presque naturellement qu'en 1987 elle enregistre un 45 tours, " Exo-Corazón ", directement inspiré d'Amérique Latine. Elle est alors en dernière année d'école supérieure de commerce. Les années 90 approchent, Clarisse se tourne vers la peinture. Son style abstrait, géométrique, tout en dégradé de couleurs évoque celui des " peintres musicalistes ", un mouvement artistique apparu dans les années 30.

Dix années passent. Changement de décor! La musique, l’écriture et la peinture sont mis entre parenthèse le temps d’une carrière menée dans l’univers de la finance et du luxe.

Il faut attendre 2004 pour qu'elle laisse son âme d'artiste s'exprimer à nouveau. Toujours éprise de couleurs franches et maniant avec dextérité les dégradés de lumière, Clarisse enrichit sa technique de matières, n'hésitant pas à marier peinture et nature pour des tableaux en relief. Clarisse a trouvé son style. A la fois équilibré, épanoui et harmonieux, il est son écho, le reflet de son caractère sur la toile. Elle signe alors ses tableaux de son prénom vietnamien," Kim-Anh ", qui signifie " oiseau en or ".

Sa Peinture

Couleur, lumière, équilibre, relief, nature, parfums, géométrie, harmonie.


Son art est basé sur des couleurs franches, des dégradés tout en lumière.
Une technique mixte pour réaliser des tableaux en relief au graphisme épuré, alliant peinture et éléments naturels.

Ses toiles, lumineuses et colorées, invitent au rêve, à la méditation...au voyage intérieur. La nature demeure prépondérante. Le jeu des reliefs, les perspectives, les lignes d'horizons se mêlent parfois aux parfums d'épices.

L'acrylique est travaillé sans pinceau, en détournant des objets divers et variés de la vie quotidienne. Peindre est un jeu et tout ce qui nous entoure peut devenir un instrument de création.

Souvent réalisés en diptyques, ses tableaux s'interpellent et se répondent en parfaite symbiose. Oeuvres chaleureuses dégageant une fraîcheur contemporaine. Le regard s'y repose... L'esprit s'évade...

Une analyse du travail de l'artiste a été réalisée par Francis Parent, Critique d'Art et membre de l'AICA, permettant une classification de l'oeuvre artistique de Kim-Anh. Cette étude est visible sur le site Artrinet: www.artrinet.fr


« Je souhaite que mes toiles apportent à ceux qui les croisent un équilibre zen, une harmonie, une sensation de bien-être et de paix… »

Kim-Anh